7 clefs pour faire face à une situation de séparation, de divorce ou de crise

Mon histoire

Avec du recul, je me rends compte que je n’avais pas pris la pleine mesure de ce que représente le mariage, je n’avais pas non plus conscience de mon rôle d’époux. D’année en année, mon couple se dégradait, malgré nos années de vie commune, de bons moments, des pensées de séparation puis de divorce s’immiscèrent de manière sournoise.

A tel point que je fis un devis, pour évaluer le coût d’un divorce, mon ex-épouse pris connaissance de cela et concrétisa par une demande de divorce. Il est vrai que j’aspirais à mettre fin à cette relation, mais bizarrement, alors que l’occasion se présentait de passer à autre chose, d’y mettre fin, je changea d’avis, il n’en fut pas ainsi pour mon ex-épouse qui était bien déterminée à passer à autre chose.

Cet article n’a pas pour vocation de dire qui a eu raison ou qui a eu tort, je pense que je fus responsable tout autant que mon ex-épouse l’aie été. Chacun d’entre nous avions des raisons valables à nos yeux, de mettre fin à ce mariage.

La procédure de divorce fut entamée et ce fut le début d’une longue formation sur ce qu’est l’Amour, le Mariage, le rôle de l’époux… Deux ans de formation qui me conduisent aujourd’hui à vous faire part de mon expérience, de mon vécu.

Il me semble opportun de partager avec vous les clefs qui vous aideront, je l’espère, à mieux traverser une situation similaire. Le point de vue que j’adopte est celui d’un homme devenu croyant durant ce parcours initiatique. Toutefois si vous ne l’êtes pas, vous pouvez tout de même vous inspirez de cette expérience.

Vous avez la victoire, ayez l’assurance que tout concours en votre bien en suivant les recommandations du Créateur, le Père de la sagesse.

Retenez cela : tout concours à votre élévation, accueillez à bras ouverts les difficultés de la vie car elles façonnent l’homme que vous êtes, pour un avenir meilleur.

Les 7 clefs

      1. Laisser partir.

        Communément, une femme qui vous exprime sa décision de vous quitter l’a déjà mûrement réfléchie.
        Elle a fait appel à ses ami(e)s, pour en discuter, elle a demandé conseil. Elle a déjà pesé le pour et le contre. Et cela longtemps avant de vous exprimer clairement sa décision.

        Elle vous a aussi montré des signes auxquels malheureusement, vous n’avez pas portés attention. La retenir, serait inutile, source de frustration, pour vous deux. Une occasion supplémentaire de vous disputer.

         

        Esaïe 41:10 Ne crains rien, car je suis avec toi; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu; Je te fortifie, je viens à ton secours, Je te soutiens de ma droite triomphante.

        Éphésiens 6:12 Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes

      2. Combattre par l’esprit, retenez-la par la prière

        Laissez la partir en paix, mais retenez la par la prière, car vous ne formez qu’une seule chair, un seul corps, vous avez autorité sur celui-ci.

        1 Corinthien 7:4 La femme n’a pas autorité sur son propre corps, mais c’est le mari; et pareillement, le mari n’a pas autorité sur son propre corps, mais c’est la femme

        Peut être que vous vous demandez comment prier ? Prier c’est ajuster vos pensées à ce que vous souhaitez voir dans le monde naturel. Ayez des pensées bienveillantes vis à vis de votre compagne,  méditez sur ces pensées et arrosez-les continuellement. La prière n’est pas le luxe du croyant, c’est une grâce donnée à tous de prier de souhaiter le meilleur pour soi et pour son prochain. Que vous croyez ou non en Dieu, priez, formulez votre requête, espérez en ce qu’il y a de meilleur.

        Considérez le divorce comme un esprit, les problèmes spirituels ne peuvent se régler que par des moyens spirituels. La prière est le moyen par lequel vous agirez puissamment.

        Dieu nous a donné autorité au nom de Jésus-Christ sur le monde spirituel. Ordonnez, commandez, brisez, vous êtes le chef et l’homme que Dieu a placé pour protéger votre famille. Soyez en conscients.

        Luc 10:19 Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi; et rien ne pourra vous nuire.

        Ordonnez à l’esprit de divorce au nom de Jésus-Christ de retourner dans les lieux arides et d’y rester. Commandez au corps de votre épouse d’être insensible à ce qu’elle entend et/ou à ce qu’elle voit qui pourrai(en)t l’éloigner de vous.

        Brisez les plans de l’ennemi en priant à l’aurore (entre 4h et 5h du matin), démontez tout édifice monté contre votre couple au nom de Jésus-Christ, prenez autorité.

        Ayez des temps de jeûne, afin d’être plus sensible à Dieu, à sa présence, à ses recommandations.

        Assurez-vous d’avoir des partenaires de prière sur qui vous pouvez compter. Durant ce moment, tout sera fait pour que vous soyez seul, tel une brebis égaré. C’est une stratégie destinée à faire de vous une cible de choix. Si vous êtes seul, vous risquez de faire des choix non éclairés (boire, fréquenter d’autres femmes, méditer votre colère ou votre tristesse)

        Entourez-vous  de personnes de valeur, ou intégrer une communauté qui pourra vous conseiller à la lumière de la sagesse divine. Je bénis Dieu, car il a mis à mes côtés un frère d’exception (F.P 😉 ) qui a su m’encourager, m’écouter et prier avec moi.

        Deutéronome 32:20 Comment un seul en poursuivrait-il mille, Et deux en mettraient-ils dix mille en fuite, Si leur Rocher ne les avait vendus, Si l’Éternel ne les avait livrés?

        Un chasse mille, deux chassent dix-milles.

        Enfin  si votre épouse n’est pas convertie, priez pour sa conversion. Si vous qui me lisez, vous ne l’êtes pas, c’est une occasion de faire connaissance avec le Créateur du mariage, le créateur de toutes choses. C’est une occasion de changer votre système de pensées, une occasion de vivre autrement.

      3. Décider d’aimer

        L’Amour est une décision, un choix qui ne dépend pas des circonstances du moment ou du ressenti.
        Hommes, aimons nos femmes comme Christ a aimé son église au point de se sacrifier pour elle.

        Éphésiens 5:25 Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé L’Église, et s’est livré lui-même pour elle.

        Peu importe les mots, les actions, manifestez envers votre épouse, de la joie, de l’attention, de la bienveillance, de la bonté, de la patience. Oui je sais que ce n’est pas évident. Demandez au Père de vous remplir de son caractère, il est le pourvoyeur et nous sommes dépendants de lui.

        1 Corinthiens 10:13 Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter.

        Dans ce moment difficile, je me posais les questions suivantes :
        comment puis-je manifester de la joie, de l’attention envers ma femme, alors qu’elle ne veut plus de moi, alors qu’elle m’encourage à trouver une autre femme, alors qu’elle est déjà prête à refaire sa vie, à passer à autre chose.

        La réponse fut celle-ci : il faut décider.

        Exemple : si c’est son anniversaire, alors offrez-lui un présent et surtout n’attendez et n’espérez rien en retour.
        Si sa voiture tombe en panne, alors prenez en charge les réparations.
        Occupez-vous des enfants si vous en avez.

        Comportez-vous comme le mari idéal que vous êtes indépendamment des circonstances. Surtout apprenez de vos erreurs passées. Devenez l’homme que Dieu veut que vous soyez, c’est à travers les épreuves que l’homme se bâtit.

        Bénissez Dieu, pour les qualités de votre épouse, rendez grâce pour cette merveille, pour cette perle précieuse.

        Proverbes 18:22 Celui qui trouve une femme trouve le bonheur; C’est une grâce qu’il obtient de l’Éternel

      4. Rester calme et écouter

        Ne cherchez pas à avoir plus d’information que vous en avez déjà. Ne cherchez pas à savoir si votre épouse fréquente un autre homme, soyez calme et soyez confiant.C’est souvent dans les situations de crise, qu’on découvre notre vrai moi, notre véritable nature.

        Je fus surpris pour ma part de découvrir mes réactions. Je ne me suis pas reconnu et je crois que mon ex-épouse non plus.

        Le calme, la paix vous permettra de prendre des décisions sages, cela vous permettra aussi d’échanger avec votre épouse beaucoup plus sereinement. Vous serez alors plus à l’écoute de votre épouse mais aussi de Dieu, de ses conseils.

        Philipiens 4 : 6-7 Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ.

        Oui je sais que c’est facile à dire tout ça. Mais concrètement, comment on fait. Les deux prochains points vous éclaireront, je l’espère.

      5. Observer Dieu (louange, méditation de la parole, observer la création pour connaitre le créateur)

        Voici une phrase que j’entendais souvent et que je ne comprenais guère : Gardes les yeux fixés sur Dieu. Etant nouveau converti à l’époque, cette phrase ne me parlait pas du tout.
        Comment on fait pour fixer quelqu’un qu’on ne voit pas ? et en supposant que je le vois, ça change quoi à la situation ?

        Mon cheminement me fit comprendre que Dieu est partout, il se manifeste entre autre par sa création. En contemplant la nature, la beauté de celle-ci, vous observez Dieu.  Voici selon moi une manière d’observer Dieu.

        Une autre manière de fixer Dieu consiste à lire la Bible, à méditer sa parole. Vous pouvez aussi louer Dieu pour tous ses bienfaits. La louange est d’ailleurs le moyen par lequel votre âme s’apaisera, elle crée un atmosphère propice à la réception de sa parole, de conseils inspirés.
        En chantant, l’intellect n’a pas de prise. Si vous chantez de joie, assurément votre cœur sera dans la joie, même si les circonstances le sont beaucoup moins.

        Retenez que le résultat du bonheur naît de l’observation du bonheur. Si vous cultivez des pensées de joie, d’amour, de paix, les actions qui en découleront seront bénéfiques pour vous et votre entourage.

        Dieu est Amour, paix, abondance, joie, ordre, intelligence, éternel, puissant, inarrêtable, inaltérable. L’observer, revient à se revêtir de son caractère au fil du temps. Vos actes ne pourront qu’être glorieux, sage, pleins de bonté et d’amour.

      6. Servir Dieu

        Aidez d’autres personnes, servez dans votre église si vous en fréquentez une. Cela vous permettra de vous focaliser sur autres choses, les circonstances auront moins de prises sur votre âme.

        Actes 20:35 Je vous ai montré de toutes manières que c’est en travaillant ainsi qu’il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même: Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir.

        Mais attention prenez garde, ne soyez pas activiste. Soyez sage dans le choix de votre service. Pour ma part, j’ai servi dans plusieurs ministères en même temps. J’ai fait preuve d’activisme et cela ne m’a pas aidé dans ma relation avec Dieu. Au fil du temps, je servais en murmurant.

        Si vous n’avez pas d’église, aidez votre voisin, prenez soin de votre entourage, donnez de votre temps à une association.

      7. Accepter la décision de Dieu

        Dieu a des plans merveilleux pour ses enfants, il est d’une subtile intelligence, insaisissable par nos sens.

        Je souhaite que la situation de divorce de séparation ou de crise que vous traversez soit annulée au nom de Jésus-Christ.

        Il peut arriver, comme c’est mon cas, que le divorce soit prononcé. Si c’est votre cas, sentez-vous en paix, car Dieu a pour vous en réserve de merveilleux projets.

        Pour ma part, j’ai eu du mal à accepter que les choses ne changent pas radicalement. Jusqu’au prononcement du divorce, j’ai espéré et j’en étais fatigué. Le divorce a été prononcée il y a plus d’un an, je prends maintenant conscience que Dieu avait pour moi de merveilleux plans (J’en parlerai au moment opportun 😉 ). Je peux permettre de vous faire cette conclusion :

        Tout concours au bien de ceux qui aiment Dieu.

        Aimer Dieu n’est pas une question de sentiment, aimer Dieu consiste à faire de son mieux pour lui être agréable, c’est à dire en aimant votre prochain comme vous auriez aimé qu’on vous aime. C’est le message universel de la vie dépassant toute croyance ou toute forme de religion.

        Pour information, l’histoire de la bible n’est pas l’histoire d’une religion.

Un commentaire

  1. GM
    11 novembre 2017
    Reply

    OMC, Excellente initiative. Beaucoup de couples sont en souffrance et ont besoin de conseils avisés. Cet article est comme un « phare dans la nuit ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *